Résultats majeurs du projet

L’analyse des bifurcations dans les parcours professionnels des jeunes, pour mieux comprendre les processus biographiques et leurs cadres sociétaux.

 Certains moments de la vie sont beaucoup plus denses en changements que d’autres, et ils aboutissent à des réorientations importantes du parcours de vie. Ces bifurcations sont caractérisées par l’imprévisibilité, la radicalité, la contamination entre les différentes sphères de la vie, l’intentionnalité de la décision, et l’irréversibilité de la réorientation finale. Elles nous apprennent beaucoup sur les forces qui régissent le cours normal des choses, juste au moment où elles entrent en crise, s’effritent, s’affrontent.

Nous avons cherché à repérer les agencements particuliers de situations, d’événements et de décisions qui constituent ces moments-clés, à identifier leurs récurrences, leurs formes, leurs chronologies, et cela sur plusieurs échelles, du plus général au plus individuel. La comparaison internationale permet de mettre en perspective les cadres sociaux, les dispositifs institutionnels et les normes culturelles qui encadrent les parcours et favorisent plus ou moins les bifurcations. Trois contextes fortement contrastés sont ainsi étudiés, la France,  l’Argentine et le Québec.

La notion de bifurcation a d’abord été conceptualisée. Des discussions théoriques ont permis de construire ses caractéristiques typiques. Des analyses contrastées et complémentaires ont permis l’identification des bifurcations dans des enquêtes qualitatives et quantitatives, sur des données objectives et subjectives.

Nous avons mesuré les caractéristiques individuelles, professionnelles et sociétales qui favorisent ou freinent les bifurcations, mais aussi décrit comment elles se produisent, en articulant des événements, des cadres sociaux et des représentations.